jeudi 21 octobre 2010

[anime] Animation Runner Kuromi

S'il y a bien un sujet de divergence entre mon chéri et moi, c'est notre opinion sur les versions françaises des animes japonais. Personnellement, je ne conçois pas de regarder les animes autrement qu'en VO, et le peu que j'ai vu en VF (à savoir un épisode par-ci, par-là, en zappant à la TV) n'ont pas du tout contribué à faire changer mon opinion sur le sujet. Quant à lui, il sait apprécier les VF et les défend avec une ferveur rare quand il estime qu'elles sont de bonne qualité. Et il tente, sans grand succès, de me faire changer d'avis... Il m'a donc prêté un DVD, "Animation Runner Kuromi", que je devais absolument regarder en VF car les doublages sont fait pas une équipe de passionnés. J'me suis donc lancé dans l'aventure de la VF en regardant les 2 OAVs qui composent l'intégralité de cette série. Et je dois dire que, pour le coup, la VF était bien et que j'ai été très agréablement surprise! Oui, oui, c'est bien moi qui dit ça x)

Gambatte Kuromi!

Concernant l'anime à proprement parlé, je l'ai trouvé vraiment intéressant. Et drôle aussi. On suit les péripéties de Mikiko Ohguro, surnommée Kuromi, qui, à peine débarquée à son nouveau poste dans un studio d'animation, se retrouve directement responsable de production. Elle doit boucler les épisodes à temps, mais la pauvres n'est pas aidé par ses collaborateurs. Elle devra donc user de patience et de motivation pour la survie du studio PETIT. Et j'ai adoré découvrir cet univers. A vrai dire, je ne me suis jamais vraiment demandé comment été créer tous ces animes que je regarde. Je n'ai jamais imaginé le travail que pouvait demander un seul petit épisode. Et j'me suis rendu compte que c'était quand même quelque chose d'énorme. J'ai aussi apprit quelques termes techniques, et des métiers liés à l'animation donc je ne soupçonnais même pas l'existence. Bref, j'ai adoré découvrir tout ce petit univers!

L'équipe du studio PETIT

La jeune et dynamique Kimiko Oguro réalise son rêve d'enfance en rejoignant un studio d'animation. Mais le rêve se transforme vite en cauchemar lorsqu'elle réalise qu'elle a été nommée directrice de production, que le projet sur lequel elle est censée travailler a accumulé un retard incroyable et que l'équipe sous ses ordres n'est pas composée des gens les plus motivés... 

lundi 18 octobre 2010

[extrait] Mange, prie, aime - Elizabeth Gilbert

"En outre, j'ai des problèmes de limites avec les hommes. Mais peut-être est-ce injuste de ma part de dire ça. Pour avoir des problèmes avec les limites, encore faut-il avoir des limites, non? Or, moi, je disparais dans la personne dont je suis amoureuse. Je suis la membrane perméable. Si je suis amoureuse de vous, vous pouvez tout avoir. Vous pouvez avoir mon temps, mon dévouement, mon cul, mon argent, mes parents, mon chien, l'argent de mon chien, le temps de mon chien - tout. Si je suis amoureuse de vous, je porterai toute votre souffrance à votre place, j'assumerai pour vous toutes vos dettes (dans toutes les acceptations du terme), je vous protégerai de vos sentiments d'insécurité, je projetterai sur vous toutes sortes de qualités que vous n'avez en fait jamais cultivées, et à Noël, j'offrirai des cadeaux à toute votre famille. Je vous offrirai le soleil et la pluie, et s'ils ne sont pas disponibles, je vous donnerai un chèque-soleil et un chèque-pluie. Je vous donnerai tout ça et plus encore, jusqu'à ce que je sois épuisée, lessivée et si diminuée qu'il ne me restera qu'une seule façon de recouvrer mon énergie : m'enticher de quelqu'un d'autre."

Extrait de Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert
Edition "Livre de Poche"  -  Page 107
 
Copyright 2009 Moonlight Memories. Powered by Blogger
Blogger Templates created by Deluxe Templates
Wordpress by Wpthemescreator
Download Royalty free images without registering at Pixmac.com